Parti Pirate

La NSA, nos téléphones, et la réaction des autorités Suisses

20/02/2015

Il y a quand même des histoires hallucinantes.

On apprend en même temps que:
- Gemalto, 1er producteur de cartes SIM a été hacké par la NSA qui a volé des millions de cléfs de cartes SIM permettant de faire une surveillance renforcée de nos téléphones sans passer par un juge.

- Gemalto est aussi le propriétaire de Trub AG qui produit nos cartes d'identité helvétiques. Le Conseil Fédéral avait pourtant affirmé qu'aucune infrastructure informatique critique ne devait être aux mains d'une société étrangère.

- La police de l'internet suisse (le SCOCI) ne panique pas et suggère aux citoyens de porter plainte. Car pour eux, le fait que l'on pirate l'ensemble des téléphones de la population suisse, y compris les leurs.. ne semble pas les gener.

En plus d'un agenda numérique, nous avons besoin d'une Commission d'Enquête Parlmentaire qui doit faire la lumière sur les responsabilités pénales des commanditaires de la NSA.

Edit: suite à mon intervention, le SCOCI a décidé de transmettre l'information au SRC

Edit: suite à l'intervention d'un pirate, Swisscom étudie la situation en interne

Doit-on devenir propriétaires de nos données

23/01/2015

Poser une question provocatrice: les citoyens peuvent-ils devenir propriétaires de leur données? Le but de cette démarche est d'abord de permettre de se rendre compte de l'absence de loi efficace et du fait que d'autres personnes s'accaparent simplement de vos données pour les revendre ailleurs. Si l'on répond non à cette question, on accepte le fait que seul une tierce personne peux vendre des données vous concernant. Mais si nos données ne sont pas à vendre? Si vos données étaient une partie intégrante de votre personne? on ne pourrait plus les vendre, à personne... Comme on peux pas vendre son corp...

Mais encore faut-il reconnaitre notre intégrité numérique. Une vraie évolution de nos droits humains!

http://www.tdg.ch/high-tech/appartiennent-donnees-faceboo...

Le commerce en ligne de demain

09/11/2014

Une "vaste opération mondiale" a permis d'arrêter 17 personnes et fermer des sites d'ecommerce accessibles uniquement par ToR. Les autorités de différents pays se réjouissent alors que des millions d'internautes rigolent en silence.

En réalité les Etats contribuent, sans le voir, à ce que les sites d'ecommerce notamment de drogues, soient plus surs. Ces marchands ont développé depuis quelques années une grande pratique des mécanismes de confiance dans un environnement où il n'est pas possible de compter sur la confiance dans un gouvernement. Procédures d'arbitrage, compte de consignation avec sécurité assurée par la cryptographie... etc...

Silkroad3 est déjà là et Open Bazaar qui permettra à chaque individu de faire un site marchand est en préparation. Face à des marchands classiques qui perdent régulièrement des millions de données de leurs clients, dont les numéros de cartes de crédit, le développement de ces nouveaux outils qui assurent une véritable relation de confiance entre le marchand et ses clients est en route!