Parti Pirate

Installons des Logiciels Libres dans notre Canton !

15/05/2012

Vous utilisez des logiciels libres! Ah non, vous me direz peut être que votre ordinateur tourne avec Windows ou iOS, et que vous avez acheté votre copie de d’Office. Ce ne sont effectivement pas des logiciels libres, mais propriétaires.

Et pourtant, je vous le dis, vous utilisez des logiciels libres, tous les jours. Internet ne fonctionne pratiquement que grâce aux logiciels libres. Les serveurs de sites internet, les serveurs de messagerie, les routeurs qui redirigent vos demandes sur les bons sites. Ce sont même les éléments les plus sensibles du réseau qui fonctionnent avec du code ouvert, comme votre ebanking et son fameux système de cryptage « SSL ». Vous utilisez à 90% des logiciels libres sont vous en rendre compte. Ces logiciels sont là pour vous servir et ils le font bien.

Quelle est la différence entre un logiciel libre et propriétaire ?

Chaque logiciel possède une licence dans laquelle sont définis vos droits en tant que utilisateur. Le logiciel libre en contient quatre particuliers:

  • la liberté d'exécuter le programme,
  • la liberté d'étudier le fonctionnement du programme, de l'adapter à ses besoins,
  • la liberté de redistribuer des copies,
  • la liberté d'améliorer le programme, de publier ses améliorations, pour en faire profiter la communauté.


Un logiciel qui ne posséderait pas ces droits, ne peut être considéré comme libre.

Pourquoi ces logiciels sont importants pour notre Canton ?

Souveraineté : Il est très important pour un Etat de garder le contrôle sur ses processus, ses données et ses outils. Aujourd‘hui, l’ensemble de notre administration vit sous le contrôle (informatique) de sociétés étrangères, comme Microsoft. Outre les coûts pharamineux, ces sociétés nous imposent de nombreuses mises-à-jour, et ne nous fournissent pas la garantie que les documents utilisés pourront encore l’être dans plusieurs années. Les logiciels libres nous incitent à standardiser les protocoles ainsi que les documents que nous utilisons, afin d’en garantir l’utilisation dans le temps.

Démocratie : On pense évidemment au logiciel de vote électronique. Le citoyen doit pouvoir librement étudier le fonctionnement du logiciel afin de garantir la confiance dans le processus démocratique. Accepteriez-vous de déposer un bulletin dans une boite noire dans laquelle personne n’a le droit de voir comment le calcul des voix se fait ? Non ? Et pourtant c’est ce que nous faisons avec le vote électronique. (On se souvient du bug de ce logiciel)

Economie : les logiciels libres entrainent une répartition différente des coûts informatiques. Avec un logiciel propriétaire, l’essentiel du prix de la licence est généralement exporté vers un autre pays, sans compter que celle-ci doit être repayée à chaque mise-à-jour. Le logiciel libre permet d’utiliser cet argent dans les compétences d’informaticiens, qui installent, maintiennent et améliorent le logiciels. Et ce sont principalement les entreprises locales qui en profiteront. Cela permet de sortir de la culture du racket organisé, et valoriser les compétences de nos informaticiens.

C’est pour ces raisons que je milite pour une politique globale d’utilisation des logiciels libres dans le Canton. Ce changement doit se faire en douceur, car le changement est important pour l’utilisateur. Mais nous ne partons pas de zéro. Il est important de se baser sur les expériences déjà existantes dans le canton et de les valoriser.

Enfin, nous devons profiter du fait que Genève deviendra l’espace d’une semaine la capitale des logiciels libres. Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libres (RMLL) débarquent à Genève du 7 au 12 Juillet, une occasion pour tous de découvrir le monde fantastique des logiciels libres. Nous y serons !

Commentaires

Il faut vous adresser à la Ville de Genève qui a fait le choix des logiciels propriétaires (combien ça nous coûte?) contrairement au canton.

Une petite initiative?

Écrit par : Johann | 15/05/2012

C'est noté. Mais je suis convaincu qu'une telle impulsion doit être faite au niveau politique dans tout le canton, et pas seulement commune par commune. Mais pour être sûr, on va faire les deux!

Écrit par : Alexis Roussel | 15/05/2012

Linux Rules! le pingouin cassera les fenêtres! Bravo Will! Vive le dual boot!

Écrit par : Ubuntu | 16/05/2012

Les commentaires sont fermés.