Parti Pirate

La Roue des Pirates

20/05/2012

ShipsWheel_Black_24inch_16026.jpgLe mouvement des Partis Pirates est en train de vivre un fantastique mutation. Parti d'un simple constat du manque de prise de conscience au niveau politique des effets de la société de l'information, le mouvement Pirate développe ses principes, sa littérature. En voici un extrait:

Le credo du Parti Pirate est donc simple: rendre le pouvoir aux citoyens, remettre le gouvernement au service des individus et non l'inverse. Par défaut, faire confiance aux citoyens et, sauf preuve du contraire, les considérer de bonne foi. Les initiatives comme Wikipedia ou OpenStreetMap ont apporté la preuve qu'il était souvent plus productif de corriger les erreurs de quelques moutons noirs que de mettre des barrières à tout le monde.

Rick Falkvinge, fondateur du Parti Pirate Suédois, a fait découler huit grands principes fondamentaux, regroupés sous l'appellation « La roue des Pirates ».

  1. Vie privée
    Chaque individu a droit au respect de sa vie privée, de sa correspondance, de ses données, de sa position. Sans le droit à la vie privée, un gouvernement dispose d'un pouvoir disproportionné sur les individus.
  2. Transparence
    Le secteur public, les élus et le gouvernement sont payés par les citoyens. De ce fait, le citoyen devrait avoir accès, par défaut, de manière transparente et compréhensible à toutes les décisions, à tous les détails, à tous les documents. Le gouvernement est responsable devant les citoyens. Il y a bien sûr des situations où la transparence n'est pas souhaitable: ces cas sont considérés comme des exceptions (et non comme la règle) et doivent pouvoir être justifiés individuellement.
  3. Ticks - ( Tools Ideas Culture Knowledge Sentiments)
    Les outils, les idées, la culture, la connaissance et les sentiments doivent pouvoir être partagés et échangés sans restriction. Les citoyens doivent avoir le pouvoir de s'autoéduquer, de s'informer.
  4. Humanisme
    Tous les êtres humains naissent égaux et disposent des mêmes droits. Le gouvernement ne peut catégoriser ou discriminer certains groupes d'êtres humains.
  5. Diversité
    La société est fondamentalement multiculturelle dans tous ses aspects : techniques ou éducationnels. Aucune culture n'est privilégiée. Se revendiquer d'une culture ou d'une autre est le propre de l'individu et ne donne lieu à aucun droit ou devoir supplémentaire.
  6. Résistance
    La société doit être conçue pour résister aux possibles abus ainsi qu'aux problèmes prévisibles. Cela implique une décentralisation, tant technique que politique, ainsi que la mise en place de solutions durables.
  7. Économie dégroupée
    Les individus sont responsables de la production de richesse et non les grandes sociétés. Les citoyens doivent donc avoir le pouvoir de travailler à leur convenance, de voir leur travail encouragé et valorisé, qu'il soit bénévole ou non.
  8. Une législation de qualité
    Les lois doivent être nécessaires, proportionnées et efficaces. Elles doivent répondre à un problème clairement identifié, elles doivent résoudre ce problème et ne doivent pas créer de problèmes plus importants. Cela implique une analyse non idéologique et rationnelle.

Ces principes gouvernent la pensée pirate à travers le monde et cherchent à donner la base d'un cadre de réflexion qui soit avant tout pragmatique et efficace plutôt qu'idéologique.

Les commentaires sont fermés.