Parti Pirate

Mobilité : Et pourtant les bonnes idées existent !

25/05/2012

P+R-Schild.jpgLa mobilité est une science extrêmement complexe, qui suit des lois proches de la physique des liquides, et parfois de simples calculs peuvent influencer la circulation. Je n'oserai pas prétendre à une connaissance approfondie de cette science, mais je sais m’intéresser à certaines solutions qui fonctionnent.

Les trajets vers la ville pour le travail ne représentent que 21% du trafic sur le Canton.

Par exemple, vous habitez hors de la ville de Genève, et souhaitez faire une course, ou un court passage en ville. Vous avez donc un choix intéressant : en venant en voiture, pour vous garer dans un parking payant, dans lequel il y a presque toujours une place, il vous en coutera 2 francs par heure. Pour 2 heures vous payez 4 francs à Plainpalais (6 francs au Parking du Mont-Blanc), ensuite les tarifs deviennent très progressifs. Ce tarif est valable quelque soit le nombre de personnes dans la voiture.

Maintenant, pour faire le même trajet, et je vous rappelle que vous habitez en dehors de la ville de Genève, et que les chances que vous n'ayez pas d'abonnement TPG et que vous ayez une voiture augmentant, vous décidez tout de même de prendre le bus. Il vous en coutera 3,50 francs par trajet, soit 7 francs par personne !

La mobilité n'est pas qu'une question de comparaison entre la vitesse des différents moyens de transports, et le coût de l'utilisation de la voiture ne sera pas toujours mis dans la balance. L'individu privilégiera toujours la solution qui lui paraîtra être la plus facile.

A Strasbourg, les transports publics ont développé une offre très particulière : l'accès aux P+R à la journée, sans qu'un abonnement ne soit nécessaire. Pour 3,20 euros pour une voiture, vous recevez un ticket aller-retour en tram/bus pour chaque personne présente dans la voiture (max 7 personnes). Et croyez-le ou non les P+R sont pleins !!

Et à Genève, on se plaint que nos P+R soient sous-utilisés ? Dans le Plan d'actions des parcs relais P+R 2011-2014, adopté par le Conseil d'Etat en 2011, on ne fera que « Étudier les conditions de mise en place de nouvelles offres P+R (journée, samedi, soirée, etc.) » (Page 24). Voici bien une mesure simple, qui peut avoir un impact intéressant. Ah, j'oubliais, ce genre de mesures ne donne aucune visibilité pour les politiques...

Les commentaires sont fermés.