Parti Pirate

Bientôt la mort de Billag?

31/08/2012

tv-internet.jpgLa période de consultation sur le projet de révision de la loi sur la Radio et la Télévision touche à sa fin, et le Parti Pirate a remis sa prise de position.

En réalité, cette réforme n'en est pas une. Tout au plus, elle intègre un peu de jurisprudence dans la loi, en rendant la redevance obligatoire.

Alors, nous avons apporté notre prise de position. Face au chantier réel qui attend notre société, nous appelons aujourd'hui le Conseil Fédéral à lancer une véritable réflexion, à l'image de ce qui ce fait pour le droit d'auteur.

Non, dans notre prise de position, nous ne demandons pas la disparition pure et simple de la redevance. Nous demandons qu'elle soit prélevée à travers nos impôts: exit Billag et leur méthodes discutables. C'est une modeste adaptation mais qui ne doit pas cacher la remise à plat de la politique publique dans ce domaine.

Vous trouverez l'ensemble de nos propositions dans ce document.

Mais quel est le modèle que nous devons choisir pour nos médias. Il est clair aujourd'hui que les modèles sont basés sur les modes de diffusion. On parle bien de la loi sur la RADIO et la TÉLÉVISION. Mais ce n'est plus uniquement sur ces 2 appareils que nous recevons de l'information.

Le modèle doit se transformer au profit des médias qui animent le débat public. Ceux qui sont indispensables au bon fonctionnement de notre démocratie directe.

Mais comment définir ces médias? un simple site internet, ou même un hashtag sur twitter, comme #EnLD, peuvent être vu comme des outils de notre démocratie. Il ne suffit pas d'être une chaîne diffusant 24 heures sur 24.

Voici un débat qui sera certainement passionnant, mais dans lequel le Conseil Fédéral, pour l'instant, refuse d'entrer en matière.

Commentaires

Une seule et unique taxe pour tous les supports de médias.

Écrit par : Ackermann | 31/08/2012

Les commentaires sont fermés.