Parti Pirate

Le Revenu de Base n'est pas une utopie

01/01/2013

L'utopie est une représentation d'une réalité idéale et sans défaut (wikipédia). Le Revenu de Base n'est pas en soit une utopie, car il ne nécessite pas le concours volontaire de chaque individu. Nous avons déjà des mécanismes de redistributions. Ceux-ci ne sont pas efficaces, mais dans les pays développés ils permettent aux individus de se nourrir. On peut les améliorer à travers le Revenu de Base. Nous avons déjà des mécanismes obligatoires tels que l'éducation. Le Revenu de Base en serait un aussi mais dans le domaine financier. Donc techniquement, le Revenu de Base est tout à fait réalisable. C'est l'impact à long terme sur la société qui peut être discuté. Mais n'oublions pas que les changements sont déjà énormes, entre l'environnement, l'urbanisation du monde et l'entrée dans la Société de l'Information. A mon avis, le Revenu de Base permettra de vivre ces changements en diminuant le risque d'en laisser certains sur le bord de la route...

La récolte des signatures est en cours en Suisse afin de voter pour l'introduction du Revenu de Base. Pour en savoir plus..

Commentaires

La question est son financement, comme toujours. Si, comme le sous-entend le terme "revenu", il s'agit de ponctionner le capital, autrement dit la propriété privée lucrative, alors c'est en quelque sorte légitimer l'existence de ce capital. Une définition intéressante du capital : ce qui manque là où il est nécessaire.
Le "revenu de base" ne me satisfait que moyennement parce qu'il ne remet pas suffisamment en cause la propriété privée. C'est pourquoi, la proposition de Bernard Friot (des infos sur le sujet à l'URL suivante : http://id-libre.org/shaarli/?searchtags=friot ), à savoir financer un Salaire Universel (pour tous, dès 18 ans, à vie, sans condition), tous les services publics (éducation, santé, retraite, route, etc.) et les investissements en attribuant à la cotisation 100 % du PIB, me semble bien plus transformatrice.
Reste à faire en sorte d'éviter toute centralisation de la gestion des sommes collectées et ne pas avoir peur de s'affronter en de "joyeux" débats sur la manière de les utiliser.
Parallèlement, abolition de la propriété lucrative, pour étendre la propriété d'usage.

Un "Revenu du base", c'est mieux que rien du tout, bien entendu. Mais, personnellement, je pense que l'enjeu n'est pas de rendre le capitalisme vivable avec quelques bouts de ficelles, mais bien d'en sortir.

Écrit par : iGor | 03/01/2013

Les commentaires sont fermés.