Parti Pirate

«Votre cours de littérature vous est présenté par Hachette»

13/05/2013

«Pourquoi ne pas trouver un sponsor pour financer les cours d'informatique à Genève? Microsoft sera sûrement intéressé!» Voilà une des perles que j'ai pu entendre lorsque je suis allé devant la Commission des pétitions du Grand Conseil présenter la pétition demandant le rétablissement des cours de bureautique au Collège. Des cours d'Histoire sponsorisés par la chaîne Histoire, ou des cours de Français labellisés Hachette ? Si cela serait exclu pour ces matières, en informatique on laisse libre cours à l'intervention d'entreprises.

Un problème financier est la raison principalement évoquée. Il n'y a plus d'argent pour l'éducation, alors autant la vendre avec de la publicité et des contrats liants les établissements.

Enseigner la bureautique et l'informatique à l'école est pour moi une évidence, d'autant que ce sont les enseignants qui le réclament. C'est aux enseignants de déterminer quels outils pédagogiques ils doivent mettre en place pour assurer leur mission : de donner aux élèves les moyens leur permettant de participer activement à la société (économique, culturel, social), les capacités de développer leur projet de vie, et les outils pour exercer une citoyenneté active.

L'apprentissage citoyen comprend aujourd'hui l'apprentissage de l'informatique. Car l'Etat, ses procédures, ses interactions avec les citoyens sont hautement informatisés. Comment voulez-vous que le citoyen arrive à maîtriser les outils s'il les apprend de manière biaisée ? Et pourtant l'investissement lui sera vite rentabilisé. Imaginez un peu que les citoyens genevois commencent à utiliser sérieusement l'administration électronique... attention, on risque de faire des économies d'échelles. Cela ne va pas plaire à tout le monde...

Les commentaires sont fermés.