Parti Pirate

Le Revenu de Base un outil pour une Société inclusive

28/06/2013

images?q=tbn:ANd9GcRziGn-JHxfJ6xzCfWO_L-LCnR-6gQ9wWRuoV5TJ_N3NVUWRgO_L'idée du revenu de base se propage a grande vitesse. L'idée est simple: donner à chacun,sans discrimination, un revenu permettant de couvrir ses besoins primaires (se nourrir, se loger). L'idée a de quoi séduire. Dans une société où l'efficacité règne et le travail disponible diminue, il permet à une partie de la population de ne pas se trouver exclue. En même temps, cela entraînera une réelle simplification de l'Etat empêtré dans des systèmes fiscaux et sociaux de redistribution extrêmement complexes.

Convaincre 100 000 personnes à signer l'initiative ne fut pas aisé, sans le travail acharné des personnes collectant les signatures. Mais l'engouement est là. Aujourd'hui nous devons penser à convaincre la majorité de la population lorsqu'elle sera appellée aux urnes.

L'idée du revenu de base est choquante pour tous ceux qui ont grandi dans une société où la valeur du travail manuel était mise sur un piédestal. Le travail est devenue une valeur. Au point que toute activité non rémunérée dans le social, la culture, au sein du cercle familial, qui trouvait sa place par le passé, est aujourd'hui soit non comptabilisée, soit professionnalisée. L'exemple des soins à domiciles est sûrement le plus frappant à mes yeux. Notre société, à travers le système d'assurances, de sa gestion des risques, de sa spécialisation technique, préfère envoyer une infirmière exécuter des tâches qu'un proche ou un volontaire seraient prêts à assumer.

C'est un proposant une vision de la société adaptée aux changements que nous vivons, que nous pourrons convaincre de l'utilité du Revenu de Base. Car il ne faut pas s'y tromper. Le Revenu de Base n'est qu'un outil, ce n'est pas une vision de la société.

Dans une société technologique où le travail manuel est en train de disparaître, c'est le modèle d'une société inclusive qui permettra construire un monde pour les humains. Notre monde d'aujourd'hui est basé sur l'intégration forcée et l'exclusion de l'autre qui ne rentre pas dans les clous. Dans un monde en mouvement, c'est à l'ensemble de la population de construire la société. Il faut donner les moyens à chacun de la construire. La société inclusive veut fixer des règles légères adaptées à tous qui visent à permettre la contribution de tous. Dans cette société là, le Revenu de Base est un outil primordial.

Cette société est aussi celle de la connaissance, de la fantastique aventure de Wikipédia et de tous les logiciels que vous utilisez à chaque seconde. Votre téléphone, votre télévision, votre ordinateur, vos services d'informations, votre entreprise, notre administration, ne saurait aujourd'hui se passer d'un travail immatériel fantastique et non rémunéré qui a été effectué.

C'est grâce au Revenu de Base que nous pourrons valoriser à nouveau le travail de l'individu, dans l'entreprise, dans la culturel et dans le social. Le Revenu de Base est l'outil qui permettra de valoriser le travail immatériel de tous.

Commentaires

Quelle différence faites-vous entre un revenu minimum et un revenu de base?

Écrit par : Pierre à feu | 28/06/2013

Le Revenu Minimum est un montant fixe qui s'applique a ceux qui ont un emploi et un salaire.

Le Revenu de Base est une allocation donnée à tous les individus sans contrepartie. Ce revenu vient remplacer toutes les allocations sociales, chomage, vieillesse et autres. Que l'on soit employé ou non. il est inconditionnel, et ne peux pas être supprimé.

Pour plus d'information vous pouvez regarder le film explicatif: http://revenudebase.info/

Écrit par : Alexis Roussel | 28/06/2013

C'est marrant, je crois que dans les années 70 il y en avait aussi pour croire qu'en 2000 les robots feront tout le travail et l'humanité vivra dans l'opulence et les loisirs.

Ne vous méprenez pas, le revenus de base je suis pour, parce que je le prendrai tout de suite quitte a diminuer mon salaire de 80% ! Je bosserai un peu en free-lance pour me payer quelques luxe additionnel, refuserai les mandats qui m’embêtes la moindre, et si en cours de contrat je change d'avis, qu'importe ma réputation sur le marché, de toutes façons je retombe sur le revenu de base garanti... Ça c'est moi qui ai un boulot très qualifié et motivant. Alors je ne vous parle même pas des employés subalternes pour qui c'est pénible de se lever les matins ou carrément des jobs pénibles, faudra payer un nettoyeur de chiotte 10'000 Frs/mois ou vivre dans la merde, c'est la nature humaine et votre calcul n'en tiens pas compte. Ce sera un désastre total en terme de qualité de service, et autant vous aurez votre revenu garanti, autant il ne faudra plus compter sur personne pour assurer les service minimaux dont on a tous besoin.

En plus comme nous sommes en démocratie, une fois qu'une majorité trouvera sympa de vivre du revenus de base, qu'est ce qui empêche d'en voter une augmentation payée sur le dos des derniers idiots qui travaillent encore ?

Écrit par : Eastwood | 28/06/2013

Eastwood, le principe est que l'on peut juste survivre avec le Revenu de Base. Mais ce que j'explique ici c'est que le revenu de base n'est qu'un élément d'une société inclusive. Un autre débat est celui de l'obligation de servir pour la société. Justement c'est éléments doivent être discuté ensemble. L'important est que chacun est la possibilité de contribuer à la société.

Écrit par : Alexis Roussel | 28/06/2013

Donc quoi ? le revenu de base impliquerait l'instauration d'une police politique pour forcer chacun a assumer son obligation de servir la société ?

C'est bizarre ça me rappel un type de société ou tout serait propriété de l'état avec logement et emplois garantis pour tous... Mais étrangement ce paradis n'en était pas vraiment un, a cause du facteur déjà mentionné: La nature humaine et sa propension a choisir la facilité quand c'est possible.

Écrit par : Eastwood | 28/06/2013

Je crois que vous méprenez mes propos. je vous propose de regarder le film sur le revenu de base, et aussi de vous familiariser avec le travail du Parti Pirate, http://ge.partipirate.ch/wp-content/uploads/2013/06/Flyer_pirate_mq2.pdf vous comprendrez vite qu'il n'est pas du tout question de police politique... ni de propriété de l'Etat, ni d'emplois garantis a tous, et que justement nous prenons en compte le fait que l'être humain choisira souvent l'option de la facilité..

Écrit par : Alexis Roussel | 28/06/2013

Merci pour le liens. Alors je suis entièrement d'accord avec vos valeurs, qui sont quelques peu bateaux mais pas moins juste pour autant.

Maintenant ça ne donne aucune réponse sur les moyens d'y parvenir ni sur l’interprétation qu'on peut en faire.

Alors juste une question piège: vous êtes pour le droit a la liberté et la protection de la sphère privée, donc vous être contre le fichage des détenteurs d'armes acquises en toutes légalités et ayant casier judiciaire vierge ?

Écrit par : Eastwood | 29/06/2013

La problèmatique des armes est difficile en effet et le deviendra encore plus lorsque les imprimantes 3d connaitrons la même adoption que les smartphones. Quand des milions de foyers auront des imprimantes 3d et pourront imprimer des armes, comment contrôlerez vous cela? La situation actuelle n'est pas préoccupante face à ce qui nous attends. Dans une société ou chaque individu à des moyens d'expression et de production ultimes, vous ne voulez pas que quelqu un se voit exclu. D'ou l'option d'une société inclusive où chacun à sa place. Donc pour celui qui aujourd'hui achète une arme en légalité et n'a pas de casier judiciaire... le risque est bien faible statistiquement et je vois pas l'intérêt de le ficher sauf à l'inciter à acheter une arme en dehors des réseaux officiels.

Écrit par : Alexis Roussel | 29/06/2013

Bonne réponse. En tout cas vous êtes plus cohérent que la gauche classique qui hurle a l'état fouineur sauf quand il s'agit d'automobilistes, d'armes, de fiscalité, d'associations qui ne sont pas de gauche etc...

Écrit par : Eastwood | 29/06/2013

que faites-vous des conventions salariales?
vous savez, ce truc qui domine un peu le marché du travail en Suisse - disons en guise de droit du travail - seul machin semblant quelque peu régir les minimas d'employés selon corporations, où tout recours de salarié lésé doit passer par son affiliation (abo payé dans l'année svp) à ladite corporation professionnelle -ou pas.
ce qui rend les choses bien plus commodes pour les employeurs comme par ex à Genève, employeur secteur admin par excellence, où une majorité de salariés sont affiliés à rien & se palpent avant recours.

Par ailleurs, comment imaginez-vous fixer le niveau d'une base salariale interprofessionnelle, sans égard aux preréquisites obligatoires pour certains salariés tels niveau d'études, formations, expériences?

Écrit par : Pierre à feu | 29/06/2013

par ailleurs selon votre définition de ce "revenu de base", vous faites l'impasse totale sur la notion et valeur du travail.

quelque peu annihilant de la dignité: celle du travailleur comme celle du chômeur qui se voit futur travailleur - et totalement rédhibitoire!

Écrit par : Pierre à feu | 29/06/2013

Et comment allez-vous financer votre revenu de base ? Bizarre, personne n'en parle et pourtant il faudra prévoir de dégager des moyens extrêmement élevés pour son financement. C'est facile d'élaborer un texte, encore faut-il être capable d'en appréhender le fonctionnement, de le mettre en application.

Écrit par : MBA | 29/06/2013

Tout comme la drogue est distribuée à Cornavin ... comment faire pour éviter que des rroms (exemple) touchent ce revenu de base ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29/06/2013

Victor, bulgares et roumains n'ont -légalement- pas accès aux droits déclinés par accords sur la libre circulation des membres de l'espace Schengen !
(comme vous le savez, l'Allemagne a opposé son véto lors de la dernière demande -en mars 2013 de mémoire, de ratification de l'entrée dans l'ES de ces pays, Roumanie & Bulgarie)

Écrit par : Pierre à feu | 29/06/2013

Bon ... soit ... mais les Français alors ?
Ceux qui viennent au Quai 9 ... par exemple, ou alors l'handicapé Eric Grassien ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29/06/2013

Beaucoup de questions...
Vous l'avez bien compris. L’initiative est une base de travail après il faudra la construire avec nous tous les citoyens.

Ce n'est qu'un petit texte de lois pour la constitution helvétique et pour l'avenir

Renseignez vous, regardez le film, pour le reste nous construirons plus tard, encore faudra t'il que le peuple accepte cette initiative

Écrit par : Steve Roeck | 02/07/2013

Texte de l’initiative:

La Constitution est modifiée comme suit:


Art. 110a (nouveau) Revenu de base inconditionnel

La Confédération veille à l’instauration d’un revenu de base inconditionnel.

Le revenu de base doit permettre à l’ensemble de la population de mener une existence digne et de participer à la vie publique.

La loi règle notamment le financement et le montant du revenu de base.

Écrit par : Steve Roeck | 02/07/2013

L'idée d'un revenu de base inconditionnel et universel m'a immédiatement interpellé et séduit. Notamment par sa simplicité qui permettrait de substantielles économies à l'Etat puisque les diverses subventions et autres aides sociales disparaitraient ainsi que les contrôles y afférents.

www.pierrejenni.ch/blog/54-initiative-federale-pour-un-revenu-de-base-inconditionnel

Écrit par : Pierre Jenni | 10/07/2013

Les commentaires sont fermés.