Parti Pirate

Vote électronique: on continue et on ouvre!

23/07/2013

Oui ! On continue le vote électronique.

Pourquoi?

Parce que la fraude avérée avec le vote papier est bien plus importante que le vote électronique. Combien de suffrages papiers ont été victimes de manipulations frauduleuses? 1, 2?

De qui se moque-t-on? Cela se compte par milliers pour Genève au point que la Chancellerie a du mettre en place un logiciel d'analyse et de lutte anti-fraude.
De qui se moque-t-on quand, dans une commune, les votes anticipés sont conservés sans aucune sécurité dans un armoire sous la responsabilité d'un concierge?
De qui se moque-t-on quand un magistrat vote pour l'ensemble de sa famille?
De qui se moque-t-on quand on retrouve des lots de bulletins compacts au fond d'une poubelle?
De qui se moque-t-on quand des élus viennent récolter les bulletins de vote des habitants d’une commune en leur proposant de remplir leurs bulletins de vote?

Le seul constat que l'on peut faire est que le Parti Pirate est le seul à offrir une alternative viable. Les autres demandent un moratoire, mais ils n'ont encore jamais remis en question le système électoral et ni fait de sa fiabilité un cheval de bataille. Parce qu'ils ne veulent pas de l'émancipation du citoyen, mais seulement son vote, l'argent de la rente politique et le pouvoir.

Oui nous devons ouvrir!

Parce que la sécurité aujourd’hui ne se fait que dans l'ouverture et la transparence!
Parce que nous avons des ressources inespérées dans notre population et que notre démocratie n'a pas besoin d'un appel d'offre pour organiser son vote!
Parce que nous pouvons mobiliser des milliers de personnes à travers une communauté de développement de logiciel libre!
Parce que pour obtenir l'adhésion de la population dans un projet il faut qu'elle puisse s'impliquer.

J'appelle aujourd'hui la Chancellerie à un changement de perspective.

Le vote papier vous a poussé à vous méfier des citoyens, pour le vote électronique, impliquez-les! Créez une communauté. Non, cette offre ne se trouvera pas sur votre bureau, elle est simplement disponible dans notre région.

Commentaires

Les fraudes sont moins nombreuse ce mode électoral étant marginal. Les fraudes aux votes papiers sont souvent dénoncés par ceux qui ont perdus et parfois ces fraudes sont même fabriquées de toutes pièces pour tenter de gagner sur le tapis vert ce que le peuple n'a pas voulu donner. Vernier est un bel exemple de magouille orchestrée par ceux qui ne voulaient pas du MCG et qui, pour le battre, ont conclu une alliance de carpe et du lapin.

Avec la tricherie électronique c'est plus vicieux car difficile voire impossible à déceler.

Écrit par : G. Duboulot | 23/07/2013

C'est l'appel du 23 juillet! Espérons que la Chancellerie, mais aussi le Conseil d'Etat, saura l'entendre...

Écrit par : Didier Bonny | 23/07/2013

Mais pourquoi Diable dépenser entre 6 et 12 millions alors que des gens compétents en la matière se proposent de corriger les erreurs des autres pour ce programme déjà payé, le tout gratuitement ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 24/07/2013

Bonjour Alexis,
Une minorité flagrante utilise l'informatique pour voter et je prétends que son utilisation a un faible impact sur l'augmentation des participation des votants.
Personnellement, j'ai abandonné le PC, car je mets moins de temps de remplir les cases et ... poster la lettre se fait en même temps que les autres obligations. Il me semble qu'il manque une case à certains de vouloir réparer cette lacune à coup de millions!
Il vaudra mieux de faire quelques économies pour les employer à meilleur escient !
Bien à vous

Écrit par : Bruno Mathis | 24/07/2013

... de qui se moque-t-on? J'ai lu votre texte sur le vote, après avoir exprimé mon opinion sur la base du titre. J'aimerais juste ajouter qu'on peut tricher partout, si on a l'esprit mal tourné et la confidentialité n'est plus garantie non plus, suite aux publications de ces jours !!!

Écrit par : Bruno Mathis | 24/07/2013

Les commentaires sont fermés.