Parti Pirate

Au fond du couloir, un homme

16/08/2013

En 2000, le Congo faisait face à la Belgique devant la Cour internationale de Justice. Jeune consultant au sein de l'institution, en passant dans la salle des pas perdus du palais, je vis au fond du couloir un homme seul, fatigué, âgé, pensif peut-être. Alors qu'une caméra s'approcha de lui, tout à coup, une lumière apparue dans son visage. il se redressa, initia un superbe jeu de manches avec sa robe d'avocat et s'élança dans un discours passionné avant même que la première question fut posée.

Trop loin pour entendre, stupéfait de cette petite scénette, mais respectueux des acteurs de l'affaire en cours, je rejoignis les bureaux du greffe. Cet avocat sujet de cette anecdote? Jacques Vergès, défendeur de l'indéfendable, détesté par un grand nombre, mais qui a le droit à tout mon respect pour son travail.

Espérons qu'avant de disparaître, il ait insufflé sa passion à d'autres...

Les commentaires sont fermés.