Parti Pirate

1:12 pour rien?

20/10/2013

 "L'initiative 1:12 fait trembler la droite" titre la Tribune. Pourtant cela ne devrait pas. 1200 entreprises concernées? 1200 entreprises qui s'adapteront très bien.

Le salaire le plus élevé versé par une entreprise ne peut être plus de douze fois supérieur au salaire le plus bas versé par la même entreprise. Par salaire, on entend la somme des prestations en espèces et en nature (argent et valeur des prestations en nature ou en services) versées en relation avec une activité lucrative.

Les plus petites compenseront la "perte" de gain des top-managers par des revenus obtenus dans des Conseils d'Administration d'autres entreprises, par exemple.

Les plus grandes entreprises, notamment celles pratiquant l'intégration verticale, disposent généralement d'une entreprise dédiée à la coordination et à la gestion des aspects financiers du groupe. Celle-ci pourra très bien s'organiser afin de limiter le nombre de bas salaires. Besoin d'un assistant? Louez en un dans l'entreprise spécialisée du groupe dans la fourniture de services administratifs...

Celles qui ont des entreprises a l'étranger pourront relocaliser leur top-manager...

Bref rien de bien méchant contre les «abzocker». Bref cette initiative ajoute une contrainte au système sans toucher aux mécanismes des inégalités.

Cette initiative a le mérite de mettre le doigt sur un véritable souci de notre modèle économique mondial: la concentration des richesses au sommet. Nous vivons dans ce qui ressemble de plus en plus à un système de Ponzi mondial, et nous devrons un jour y sortir.

Et il y a bientôt une votation bien plus importante, bien plus subversive que l'initiative 1:12, celle du Revenu de Base qui elle change vraiment la donne. Sauront-nous aborder un véritable choix?

En attendant, quelle que soit l'issue de ce vote, cela ne changera rien à un système qui s'adaptera.


Info drôle: le ratio 1:12 est le ratio traditionnellement utilisé pour les maisons de poupées, ou dans le voyage de Gulliver https://en.wikipedia.org/wiki/1%3A12_scale

Commentaires

"Celles qui ont des entreprises a l'étranger pourront relocaliser leur top-manager..."
et ne payeront ainsi plus un centime d'AVS en Suisse, ni plus un centime d'impôt en Suisse. TOP comme idée !

Les entreprises s’adapteront OUI assurément, mais la société suisse NON car perdre entre 500 millions et 2 milliards par an (selon les analyses de gauche ou de droite) la Suisse ne s'adaptera que dans la douleur.

Écrit par : Philippe C. | 21/10/2013

Les commentaires sont fermés.