Parti Pirate

Droit d'auteur: Quand AGUR12 rate sa cible

17/12/2013

Le groupe de travail AGUR12 a rendu son rapport à la demande du Conseil Fédéral. Rien de très exceptionnel, mais surtout le groupe n'a pas su intégrer les nouvelles dynamiques de notre société connectée. Au bout du compte, notre plus grande chance peut-être est que ce rapport ne débouchera que sur peu de changements. Au pire, il ralentira l'innovation tant nécessaire.

Une campagne d'information: voilà le point majeur! L'idée est de vous faire comprendre que nous, simples consommateurs, devons suivre les règles complexes du droit d'auteur venant d'un temps où les moyens de distribution de la culture se concentraient entre les mains de quelques intermédiaires. C'est à nous de nous adapter !

Pathé Lausanne a retiré une telle campagne de ses cinémas la semaine dernière. Comment faire comprendre à une salle pleine de spectateurs ayant payé le prix fort qu'ils ne doivent pas télécharger des films au risque de tuer l'industrie ? Toutes les campagnes de culpabilisation n'ont jamais eu aucun des effets recherchés. Une nouvelle campagne aura pour seule conséquence de dépenser de l'argent bien nécessaire à développer l'offre légale, les solutions innovantes, la création d'emplois et le soutien aux artistes.

L'innovation est la grande absente des propositions. Le Parti Pirate avait déjà recensé les modifications nécessaires au droit d'auteur permettant à cette innovation de se développer. Légalisation du partage non-marchand, réduction à une durée raisonnable de la protection des droits sont les bases indispensables. Mais le plus grand combat est celui de la compréhension de mécanismes des réseaux. AGUR12 démontre qu'il n'a pas saisi ces changements.

Heureusement l'humain a soif d'innover et les expériences ne manquent pas. Des informaticiens travaillent par exemple à inclure dans le protocole bitorrent, utilisé pour échanger des fichiers, des mécanismes de paiements distribués. Un auteur pourrait alors inclure l'adresse de donation directement dans le fichier.

Tout ce temps que nous passons à tenter de sauver un système dépassé, nous ne le passons pas à construire notre culture de demain...

Les propositions d'AGUR12

Lire aussi l'excellent article de Tengu qui décortique les propositions