Parti Pirate

Sécurité : Une loi, Non ! Une vision, Oui !

15/11/2015

On m'a demandé si ma position sur la nouvelle loi sur le renseignement avait changé. Maurer et Maudet appellent à l'instauration de cette nouvelle loi.

Non ma position n'a pas changé. Cette loi est dans le prolongement des lois qui ont justement déconnecté les efforts de sécurité de la réalité. Elle incite les services de renseignements a se cloîtrer dans des bureaux et croire aveuglement aux résultats des algorithmes en espérant l'instauration d'un monde magique avec risque-zéro.

La sécurité de notre société ne passe pas par l'existence de trous de sécurité imposés par la loi. C'est une organisation sociale forte, l'implication des citoyens dans la société, dans la sécurité commune qui est la clé. Pas besoin de loi pour cela. Mais il est nécessaire que les dirigeants que nous choisissons aient une vision.

J'en appelle à reprendre notre concept de neutralité et le mettre à jour avec les réalités de la société numérique et des nouvelles menaces :

- Intégration, pour assurer la cohésion interne du pays.

- Indépendance de notre politique étrangère et de sécurité vis-à-vis des autres pays.

- Liberté du commerce.

- Contribution à l'équilibre et à la stabilité sur le plan international.

- Bons offices, pour donner un espace de discussion visant à aplanir les conflits internationaux.

Cette loi, en acceptant l'utilisation des chevaux de troie (govware) contribue a ce que les faiblesses des réseaux soient conservées, permettant à des États totalitaires d'utiliser ces mêmes armes contre leurs citoyens. Elle ne contribue pas à la stabilité dans le monde.

Cette loi ne cherche pas à assurer notre indépendance de notre politique de sécurité. Elle cherche à nous aligner sur les pratiques des États avoisinants, à nous rendre dépendants.

Cette loi, en misant sur des solutions clé-en-main étrangères, ne cherche pas a développer un tissu d'entreprises et de citoyens impliqués dans la construction de notre sécurité renouvelée à l'ère du numérique.

Notre pays doit renouer avec sa vision de la neutralité, adopter une stratégie du numérique, mobiliser les forces des PME et des citoyens, être une terre d'accueil et un modèle d'intégration.

Notre pays doit s'assurer de la bonne stratégie à avoir avec les pays du Moyen-Orient qui ne sont pas innocents dans la situation catastrophique que se déroule en ce moment.

Maurer et Maudet, aveuglés par l'utopie d'un monde zéro-risque, perdent de vue les fondements de la neutralité qu'ils n'arrivent pas à traduire dans un monde du numérique.

Une loi, Non ! Une vision, Oui !